L’orthopédie traumatologie de 1918 à 2018

Etienne Destot
(1864-1918)

Etienne Destot

 

Moins d'un mois après la découverte des rayons X par W K Röntgen à Würtzburg le 22 décembre 1895, Étienne Destot, chirurgien lyonnais, réalisera ses premières photographies Röntgen et les présentera le 5 février 1896 à la Société Médicale de Lyon.

Étienne Destot : premier laboratoire de radiologie en France

Deès 1896 Étienne DESTOT crée le 1er laboratoire de radiologie en France sous les voûtes de l'Hôtel Dieu un an avant celui de Béclère à Paris (1897). Il créa et dirigea ensuite le service radio de l'ancien hôpital de la Charité en 1899, et celui de l'hôpital de la Croix Rousse en 1903. Ceci a été rendu possible du fait de sa qualité de clinicien dans le service de Louis Léopold Ollier père de notre spécialité.

Étienne Destot : une personnalité originale

Étienne Destot est né le 1er mars 1864 à Dijon. Après des études secondaires dans cette ville, il commence des études de médecine à Lyon. Interne des Hôpitaux de Lyon en 1888, il intègre le laboratoire d'anatomie de Leo Testut en 1890 et se destine à la chirurgie sous la houlette d’A Poncet et surtout de LL Ollier. Ce dernier lui inspire sa thèse intitulée «Etude statistique sur la mortalité dans les services de Chirurgie des hôpitaux de Lyon», n'hésitant pas a stigmatiser le  « prurit secando » de ses contemporains. Cela lui coûtera son agrégation.  Malgré ses capacités d'innovation en Chirurgie, Étienne Destot va changer d'orientation pour se consacrer aux applications de l'électricité en médecine chez Raphaël Lépine. Il modifiera une machine électrostatique pour ramener le temps de pause de 1 heure à quelques minutes.

Étienne Destot : une démarche Bernardienne

Outre de nombreuses innovations techniques, son plus grand mérite consiste en des découvertes de radio anatomie des membres  poignet,  coude, cheville (3e malléole)… En 1899, c'est grâce aux radiographies d'Etienne Destot que LL Ollier pourra décrire la Dyschondroplasie.

Étienne Destot et la Guerre de 14/18

Malgré son âge il débute une carrière militaire…

En savoir plus …

"Le lyonnais Etienne Destot (1864-1918), père de la radiologie ostéo-articulaire Un autre centenaire à commémorer"
par Rémi Kohler et Nicolas Foray, Lyon
[Cahiers du cercle Nicolas ANDRY N°12, 2018 Sauramps ed, Montpellier]

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.